Infolettre


Voici votre bulletin du 14 janvier 2020

Intergénérations Québec
5800 rue St-Denis, bur. 602
Montréal (Québec), H2S 3L5
514 382-0310 poste 203
1 866 772-7222 (sans frais)

   APA-icone-courriel APA-icone-site  fLogo CMYK C    LinkedIn

 

 

Intergénérations Québec est le réseau de l'action
de solidarité intergénérationnelle au Québec.

SOMMAIRE

Nouvelles d'Intergénérations Québec
Bonne année 2020!
Rencontres régionales
Concours de la Semaine québécoise intergénérationnelle

Dossier : Intergénérationnel et politiques municipales
Soutenir les projets et services intergénérationnels
Vivre et partager l'espace public
Faciliter la cohabitation des générations

Membres & partenaires
Louise Rajotte honorée par le lieutenant-gouverneur du Québec
Comité intergénérationnel et interculturel de la MGP de Laval
Les habitations partagées de la Maisonnée
Conférences/formations offertes par le RAANM
Offre d'emploi au YMCA du Parc


   NOUVELLES

BONNE ANNÉE 2020!

L'équipe et le conseil d'administration d'Intergénérations Québec vous souhaitent une belle et heureuse année 2020! Que cette nouvelle année vous apporte bonheur, sérénité et rencontres intergénérationnelles en nombre!

Nous préparons actuellement la programmation de la prochaine Semaine québécoise intergénérationnelle. Le forum se tiendra les 27 et 28 mai à l'Université Laval, à Québec. Il aura pour thématique « Générations climat : agir ensemble pour l'environnement ». Prenez date!


RENCONTRES RÉGIONALES

Cet automne, l'équipe d’Intergénérations Québec est allée à la rencontre des acteurs de trois régions du Québec — Lanaudière, l'Outaouais puis l'Estrie — pour échanger et travailler sur le rapprochement intergénérationnel, dans une perspective de solidarité et d’inclusion sociale. Ces rencontres ont rassemblé plus d'une centaine de personnes : citoyens, bénévoles, intervenants, professionnels et représentants d’organismes communautaires, de municipalités, de tables et de regroupements (régionaux et provinciaux), des milieux de l’éducation et de la recherche ainsi que du réseau public de santé et de services sociaux.

Nous en avons profité pour réfléchir collectivement aux bienfaits du rapprochement intergénérationnel, prendre connaissance de ce qui se fait ou qui pourrait être développé dans les différentes régions et discuter de la consolidation de réseaux intergénérationnels sur les plans régional et provincial.

Bandeau Rencontres régionales

L’engouement pour l’intergénérationnel est bien présent dans ces trois régions dynamiques et riches en projets. L’implication et l’intérêt des participants pour le domaine ainsi que les réflexions qui ont émergé de ces rencontres sont très inspirants et motivants pour notre équipe, d'autant plus qu’ils renforcent la pertinence de sa mission et de ses champs d’action.

Brigitte Rhéaume, coordonnatrice de la Table régionale de concertation des aînés de Lanaudière, a témoigné de son expérience et présenté l'avenir de l'intergénérationnel dans Lanaudière au micro de la Télévision Régionale des Moulins.

Nous tenons à remercier tous les participants ainsi que les partenaires régionaux avec qui nous avons organisé ces trois événements. D’autres rencontres régionales sont en préparation dans plusieurs régions du Québec, à commencer par les Laurentides le 17 mars prochain. Vous souhaitez en accueillir une dans votre région? Contactez-nous.


CONCOURS DE LA SEMAINE QUÉBÉCOISE INTERGÉNÉRATIONNELLE

La nouvelle édition du concours de la Semaine québécoise intergénérationnelle est ouverte! Elle récompensera des initiatives qui se sont démarquées pendant l’année. Le concours est ouvert à tous les organismes à but non lucratif, institutions ou individus ayant mis en œuvre une activité ou un projet qui favorise le rapprochement entre les générations. Chacun des six lauréats se verra remettre une bourse de 1000 $!

Véritable tremplin pour les projets qui nouent des liens entre les générations, la Semaine québécoise intergénérationnelle a permis à de multiples organismes de faire connaître leurs activités. Sa prochaine édition se tiendra du 24 au 30 mai 2020.

Inscrivez vous
Vous avez organisé une activité ou mis sur pied une initiative intergénérationnelle entre avril 2019 et mars 2020? Faites connaître votre projet : inscrivez-vous avant le dimanche 1er mars 2020 en remplissant le formulaire d'inscription directement sur notre site Internet. Nous vous invitons à consulter auparavant les conditions de participation.

En 2019, six projets de Montréal, Granby, Huntingdon, Nicolet, Saint-David-de-Falardeau et La Romaine ont été récompensés. En 2020, pourquoi pas vous?

Pour de plus amples informations, contactez Matthieu Fannière par courriel ou par téléphone au 514 382-0310 poste 203 (sans frais : 1 866 772-7222).

Au plaisir de vous compter parmi les participants de cette nouvelle édition!

Revenir au sommaire

  DOSSIER DU MOIS

INTERGÉNÉRATIONNEL ET POLITIQUES MUNICIPALES

Le vieillissement de la population génère de nouveaux besoins et nous amène à repenser la cohésion sociale, en faisant de la solidarité entre les âges un nouvel enjeu territorial. Les municipalités forment le palier de gouvernement ayant la plus grande proximité avec les citoyennes et les citoyens. Elles ont donc un impact considérable sur leur bien-être. Comment faire émerger davantage de projets intergénérationnels intégrés dans des politiques municipales?

SOUTENIR LES PROJETS ET SERVICES INTERGÉNÉRATIONNELS DANS LA COMMUNAUTÉ

Engager un projet intergénérationnel sur son territoire et mobiliser la communauté autour de ce projet ne va pas toujours de soi. Il s’agit de rapprocher des publics jeunes, adultes et aînés qui n’ont pas toujours l’habitude de se côtoyer en dehors du cercle des liens familiaux. Les municipalités ou MRC désirant impulser une dynamique intergénérationnelle peuvent sensibiliser le grand public sur l’âgisme et le vivre ensemble. Il peut s’agir, par exemple, d’organiser des activités communautaires, des campagnes de communication, ou simplement d’aller à la rencontre des citoyens dans leur milieu.

Les enjeux intergénérationnels devraient amener les municipalités à repenser leurs services, leurs aménagements et leurs équipements, puisqu’ils font partie de la réponse au vieillissement de la population. On peut décloisonner l’approche traditionnelle par « public cible », en imaginant des services plus adaptés aux besoins des aînés et des lieux où animations et activités sont partagées entre les générations.

Citons les programmes nationaux Lire et faire lire et Géné[email protected]ées, mais aussi les initiatives locales telles que le parrainage de nouveaux arrivants par des aînés offert par la municipalité de Rivière-Ouelle, les marches intergénérationnelles organisées à Kiamika, les ateliers de cuisine collective et intergénérationnelle donnés à Saint-Patrice-de-Sherrington et les services de mentorat intergénérationnel proposés à Orford et Piopolis. En 2018, le camp d'été de la ville de Granby a organisé différentes activités dans les résidences pour aînés de la ville. Ce projet a remporté le concours de la Semaine québécoise intergénérationnelle 2019. La Ville de Cap-Santé a quant à elle axé sa politique familiale sur les initiatives intergénérationnelles. L’offre de loisirs y a donc été adaptée afin de favoriser la participation sociale et le rapprochement des générations.


VIVRE ET PARTAGER L'ESPACE PUBLIC


Les différents espaces publics constituent autant de lieux de rencontres propices aux échanges intergénérationnels. Certains d’entre eux sont spécialement pensés et conçus dans cet objectif ; c’est le cas des jardins partagés, par exemple. Certains s’inventent dans l’itinérance afin d’aller à la rencontre des publics, et d’autres, tels les espaces culturels, font place à des animations spécifiques. Peu importe les lieux, la transmission et le partage des savoirs et savoir-faire peuvent éclore. L’important est de trouver l’intérêt collectif qui alimentera les échanges intergénérationnels. Ainsi, le sport, l’environnement, l’alimentation, la littérature, les nouvelles technologies, le patrimoine et bien d’autres sont autant de vecteurs pour construire des projets communs dans un milieu. Les différentes générations se côtoient dans l’espace public. À nous de faciliter les échanges et les liens!

De nouveaux aménagements peuvent également être imaginés pour encourager les liens intergénérationnels. La création de ces espaces doit être pensée de manière à favoriser au mieux les rencontres et les échanges. Nous pouvons par exemple penser à l’aménagement d’un parc intergénérationnel, où des infrastructures de loisirs pour jeunes et aînés peuvent être installées. De nombreuses municipalités ont déjà mis en place ce type d'infrastructures : Montréal, Joliette, Châteauguay, Askinongé, Larouche, Sainte-Jeanne-d'Arc... Citons aussi le projet de jardinage intergénérationnel mis sur pied en 2019 par l'Office municipal d'habitation de Mont-Saint-Hilaire.

La mobilité est également un outil crucial de lutte contre l’isolement social. Au cours des dernières années, de nombreux acteurs ont pris conscience de la nécessité de mettre en place des mesures spécifiques pour accroître l’accès des jeunes et des aînés à cette mobilité. Dans le Guide d’accompagnement pour la réalisation de la démarche Municipalité amie des aînés, le Carrefour action municipalite et famille recommande la mise en place de nouveaux services ou l’adaptation de services de transport existants. Plusieurs municipalités québécoises sont déjà allées de l’avant avec de telles mesures. C’est le cas de Laval, qui offre aux aînés un accès gratuit au transport collectif. La ville de Longueuil fait de même hors des heures de pointe. Les étudiants de l’Université de Sherbrooke peuvent quant à eux accéder gratuitement au système de transport en commun de la ville en présentant leur carte étudiante. Quant à la ville de Sainte-Julie, elle a rendu le transport collectif local gratuit pour tous, en tout temps et sur l’ensemble de son réseau.


FACILITER LA COHABITATION DES GÉNÉRATIONS


La cohabitation des générations est également une piste prometteuse que les municipalités peuvent prendre à bras le corps. La MRC de Pierre-de-Saurel a lancé son propre programme de logement intergénérationnel en 2017. Celui-ci met en relation des aînés hôtes et des étudiants dont les attentes sont compatibles. L'aîné peut alors offrir une chambre à prix réduit à un étudiant en échange de services, comme le déneigement de la cour, le partage des repas ou des cours personnalisés pour apprendre à naviguer sur Internet. À Sherbrooke, une coopérative intergénérationnelle de minimaisons sort de terre.

Enfin, de plus en plus de municipalités permettent les rénovations ou la construction de maisons dites intergénérationnelles ou multigénérationnelles. Ces propriétés unifamiliales, qui comportent un logement supplémentaire permettant la cohabitation parents-enfants, constituent une solution de rechange aux résidences pour aînés et un moyen de partager les coûts d’hypothèque. Avec l'accélération du vieillissement de la population et l'augmentation du coût de l’immobilier, les ventes de maisons multigénérationnelles sont en hausse, surtout dans les banlieues.

En 1998, la Loi de l’aménagement et de l’urbanisme a été modifiée pour permettre aux municipalités d’accorder des permis pour la construction de maisons intergénérationnelles ou pour l’ajout de logements supplémentaires aux maisons unifamiliales. En 2014 et 2015, le gouvernement du Québec a offert un crédit d'impôt (LogiRénov) aux ménages qui transforment leur résidence en maison intergénérationnelle. À quand de nouveaux incitatifs pour favoriser un vieillissement actif à domicile?

 Revenir au sommaire

  MEMBRES & PARTENAIRES

LOUISE RAJOTTE HONORÉE PAR LE LIEUTENANT-GOUVERNEUR DU QUÉBEC

Après avoir joint les rangs de l’Ordre de Drummondville en septembre, Louise Rajotte a été honorée le 3 décembre dernier par l’Honorable J. Michel Doyon, lieutenant-gouverneur du Québec, qui s’est spécialement déplacé à Drummondville pour lui remettre sa médaille.

Active depuis 30 ans contre les problèmes de négligence et d’intimidation vécus par les aînés, Mme Rajotte a fondé la section Centre-du-Québec de l'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), qu'elle dirige toujours aujourd'hui.

Louise Rajotte a également instigué la Journée internationale de la gentillesse, une mobilisation intergénérationnelle en faveur de la bienveillance universelle, qui a lieu chaque année le 13 novembre.

«J’espère que cette reconnaissance va vous encourager à continuer», a fait savoir M. Doyon devant les proches et collègues de Mme Rajotte. « Je la reçois avec beaucoup de gratitude et d’humilité, car il faut encore continuer le combat », a souligné la septuagénaire.

DSC0716L’équipe de l'AQDR Centre du Québec

COMITÉ INTERGÉNÉRATIONNEL ET INTERCULTUREL DE LA MAISON DES GRANDS-PARENTS DE LAVAL

« Depuis février 2019, nous, les bénévoles en francisation du Collège Montmorency, avons rencontré plusieurs immigrants dans diverses classes de francisation au Collège Montmorency. Ces rencontres permettent le rapprochement des générations et des cultures, encouragent les échanges, et par le fait même brisent l’isolement, favorisent la participation sociale des aînés et des nouveaux arrivants. Tout en discutant en français dans un climat agréable et convivial, nous aidons ces nouveaux arrivants à mieux comprendre notre culture et notre belle langue française. Ces rencontres donnent l’occasion à nous, les retraités actifs, de continuer à servir notre société qui nous a beaucoup donné. Nous nous considérons privilégiés de pouvoir rencontrer des nouveaux arrivants et de les encourager dans le chemin difficile de l’intégration.
Faire du bénévolat dans ces conditions, c’est vraiment agréable. »
— Marie Dumont, vice-présidente de la Maison des grands-parents de Laval

IMG 20190219 142030998
« La rencontre de nouveaux arrivants pour les aider à mieux maîtriser le français est source de grande satisfaction. En tant que retraité actif, j'ai encore la possibilité d'être utile à ma communauté en facilitant non seulement l'apprentissage du français mais aussi en participant à faire connaître les valeurs et la richesse de la terre d'accueil qu'est le Québec. Ces rencontres, au-delà des apprentissages, débouchent sur des échanges entre êtres humains. Nous partageons nos expériences respectives. Ces nouveaux arrivants sont déterminés et leur espoir de vivre heureux ici est générateur d'un avenir meilleur pour eux et pour nous. Je vous le dis, du bonheur à l'état pur. »
Bernard Larin, membre de la Maison des grands-parents de Laval

20190319 131351
« La participation des bénévoles de la Maison des grand-parents nous est d'un support précieux. Ils permettent aux nouveaux arrivants de s'exprimer en français avec des natifs, de se sentir accueillis et de discuter de thèmes qui aident à leur intégration.
Merci à tous les bénévoles qui sont pour nous de précieux alliés! »
Marie-Eve Paquette, animatrice en francisation au Collège Montmorency

MGP Laval

LES HABITATIONS PARTAGÉES DE LA MAISONNÉE

Habitations Partagées est un projet de jumelage visant la cohabitation intergénérationnelle et interculturelle. Si vous êtes un aîné souhaitant partager votre logement avec un nouvel arrivant, ou encore un nouvel arrivant souhaitant habiter avec un aîné Québécois, ce programme est pour vous! Un encadrement gratuit et sécuritaire est offert par La Maisonnée.
Pour plus d’informations, contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., intervenante sociale au 514 271-3533.

Image HP

CONFÉRENCES/FORMATIONS OFFERTES PAR LE RAANM

Présentées par Sylvie Riopel, responsable de la vie associative au Regroupement des aidantes et aidants naturels de Montréal, ces événements sont offerts aux organismes du milieu afin de les former et de les sensibiliser :

- 23 janvier à 10 heures : « La culpabilité et l'épuisement chez le proche » en collaboration avec le Chez Nous Mercier-Est
7958, rue Hochelaga, salle 104

- 27 janvier à 13 heures : « Qui sont les proches aidant? » en collaboration avec l'ALPHA (Association d'entraide des personnes handicapées physiques de Montréal)
Centre Mainbourg, 14115, rue Prince-Arthur, salle 161

- 24 février à 13 heures : « Culpabilité : on s'en parle » en collaboration avec le Centre Cummings
5700, av. de Wesbury

- 28 février à 10 heures : « Culpabilité et épuisement » en collaboration avec le CACI (Centre d'appui aux communautés immigrantes)
4770, rue de Salaberry

raanm

OFFRE D'EMPLOI AU YMCA DU PARC

Croyant au potentiel de tous, le secteur communautaire du YMCA du Parc, recherche une personne animée d'un réel désir de travailler auprès des aînés, mais aussi des jeunes. Les programmes aînés et intergénérationnels permettent aux personnes de 55 et plus, qui sont parfois isolés, de trouver un lieu sécuritaire avec des activités valorisantes, développant l’autonomie et favorisant les saines habitudes de vie. Dans un but de briser les préjugés, l'organisme développe des activités intergénérationnelles. Sous la supervision de la coordination de la zone jeunesse, la personne choisie sera responsable de la gestion, de la supervision et de l’évaluation de tous les programmes en lien avec le public aîné. La coordination-adjointe aura la supervision d’une dizaine de bénévoles, devra développer des liens avec les autres organismes et sera à l’affût de tout développement possible pour son secteur.

Pour postuler, cliquez ici.

ymca logo

NOUS LAISSONS LA PAROLE À NOS MEMBRES


Vous avez des événements à promouvoir? Des nouvelles à annoncer? Contactez-nous!

Revenir au sommaire 

Fondation Maurice FCAP rgb leger250